•   Au Cameroun à 35 ans et plus nous retrouvons des jeunes qui vivent encore chez leur parent et pourtant ils ont des diplômes. 

  Causes : ils ne savent rien faire sauf écrire. Nous avons plus de diplômés que d’intellectuels.

 En outre, l’élève  ou l’étudiant camerounais est souvent formé pour entrer dans la fonction publique et dans les hautes administrations  publiques et le manque de professionnalisation de la mauvaise gestion publique peut être une explication plausible à la mauvaise gouvernance  aujourd’hui.

  C’est pourquoi les étudiants et les travailleurs camerounais n’ont pas d’autre choix que de prendre ce chemin de réforme à travers IFPAC. Cet Institut est une passerelle vers un emploi de qualité si les jeunes camerounais sont désireux d’opter vers une société plus juste et fonctionnelle.

  VISION :

  •   -Favoriser l’éclosion des esprits créatifs ou idées neuves
  •   -Développer les aptitudes professionnelles
  •   -Proposer des formations qui répondent aux besoins du marché de l’emploi et qui peuvent résoudre un problème ponctuel et précis.
  •   -Proposer des formations véritablement professionnelles par une immersion permanente dans la pratique et la réalité du milieu de l’entreprise
  •   -Consolider des partenariats solides avec les institutions qui ont la même vision qu’IFPAC.
  •  

 MISSION:

 Après plus de 50 ans d’indépendance il faut dépoussiérer les concepts et enseignements vermoulus, un à un et revisiter les enseignements inutiles parce que teintées de l’idéologie coloniale. Il faut restaurer la vérité au niveau de la science.

 IFPAC est ce lieu de référence qui accompagne l’étudiant dans sa réussite en formant :

  •  Des diplômés  qui à la fin de leur cursus académique seront capable de s’auto employer en créant leur propre entreprise ;
  •  Et des étudiants qui répondent au marché de l’emploi,
  •  Fabriquer des étudiants capables d’impulser le développement et de déplacer les montagnes du sous-développement.